La vie des blocs

« LA VIE DES BLOCS » est travail de mémoire photographique débuté en 2012 dans deux quartiers populaires de la ville de Créteil. Trois reportages axés sur des thématiques différentes sont nés de ces clichés : « EN BAS DES BLOCS », « UN ÉTÉ A LA CITÉ » et « A L’OMBRE DES TOURS », sont les titres que j’ai choisis pour les illustrer.

Entre joie et tristesse, dureté et tendresse : Des moments de vie immortalisés sans concession.
Ces photos, prises sur le vif, témoignent le plus objectivement possible de la vie quotidienne dans ces cités. Casser les représentations trop souvent fantasmées, transmettre la force et la beauté qui émanent des habitants de ces quartiers populaires, tels sont les objectifs majeurs de ce travail de mémoire photographique. Témoin et relai d’émotions souvent sans filtre qui transpercent une partie de cette jeunesse oubliée, c’est avant tout ma bienveillance et ma considération qui me permettent de tirer des séries de clichés où les les enfants et les jeunes adultes ont une place prépondérante.
Conscient que la banlieue change, car le « Grand Paris Express » fait naître de nouveaux enjeux économiques, « LA VIE DES BLOCS » est le témoin d’un passé proche et d’un présent instable afin que l’oubli ne devienne pas une excuse systématique.
Les blocs explosent, les coups de pelleteuses grignotent les barres d’immeubles HLM et balaient un pan de vie des habitants. Des logements neufs, donc forcement plus chers, sortent de terre avec la promesse d’être mieux que les précédents. Les uns espèrent, les autres, faute de moyens financiers suffisants sont obligés de partir. Une question légitime se pose et me revient tel un leitmotiv : Le grand Paris est-il l’exil forcé des pauvres toujours plus loin ?

 

 Si vous êtes intéressé(e) par une ou plusieurs photos, vous avez la possibilité de régler par paypal, CB, ou par virement bancaire. 

Photographe déclaré au régime des auto entrepreneurs.