Biographie

BIOGRAPHIE

Créteil, c’est dans cette ville de la banlieue sud que j’ai fait mon apprentissage de la vie. Rêveur et débrouillard à la fois, je slalomais entre l’école et les différents quartiers que je connaissais par cœur. Après un bac Littéraire et un an de fac de psycho, je décidais subitement de lâcher les études.

A 21 ans, je rentrais dans le monde de l’animation et m’orientais rapidement vers la branche de métiers des travailleurs sociaux. Le 31 juillet 2017, après 15 années passées à exercer mon métier dans un centre social, mon boulot disparaissait en même temps que la cité, entièrement démolie.

La photo m’avait prise aux tripes cinq ans plus tôt, et je terminais le deuxième chapitre de mon reportage photographique intitulé « la vie des blocs ».

La photographie sociale et humaniste comme arme.

« LA VIE DES BLOCS » est le premier reportage photographique que j’ai fait. Ce travail d’immersion et de mémoire photographique dédié aux habitants de deux quartiers populaires de la ville de Créteil a duré 7 ans. Il a donné naissance à trois chapitres : (« En bas des blocs », « Un été à la cité », et « A l’ombre des tours ») sont les titres que j’ai choisis pour les illustrer.

Le « peuple de la rue », les réfugié(es), les mères isolées :  Mise en lumière sur les oublié(e)s.

Depuis 2012 j’organise ponctuellement des maraudes afin de contribuer à aider celles et ceux que je nomme « le peule de la rue ». C’est notamment durant ces moments, et toujours après qu’ils m’aient donné leur consentement, que je dresse un portrait d’eux dans leur quotidien.

C’est grâce aux photos qui les représentent et que je vends, qu’il m’est possible de me procurer différents produits que je leur distribue. En effet, j’utilise systématiquement 50% du prix de chacune de ces photos vendues afin d’acheter des denrées alimentaires, des kits hygiéniques, ou encore des vêtements….

Depuis Septembre 2019, Je fais également un reportage sur les mères isolées. Ce travail sera à découvrir dans mon deuxième ouvrage photographique.